La stratégie Long Short Equity (LSE) des Hedge Funds

La stratégie (ou ) est une stratégie assez répandue parmi les qui consiste à prendre des positions longues (à l’achat) sur des titres considérés comme sous-évalués et des positions short (à la vente) sur des titres considérés comme surévalués.

L’ anticipe donc la baisse des surévaluées et la hausse des sous-évaluées, ce qui lui permet de gagner de l’argent quelque soit la conjoncture économique.

Les positions long et short peuvent être prises, soit en achetant (long)/vendant (short) directement des titres sur le marché, soit par l’intermédiaire de produits dérivés qui permettront d’utiliser un effet levier plus important.

La (Equity )

Cependant même si l’action sélectionnée par le hedge fund est sous-évaluée et devrait surperformer le marché, cela ne l’empêchera pas de baisser si l’ensemble du marché boursier chute, c’est le . Par exemple, la variation d’une action du CAC 40 est fortement corrélée avec la variation de celui-ci.
Si le CAC 40 perd 20 % sur une semaine, il y a de forte probabilité que toutes les actions soient dans le rouge même si certaines ne feront que -5%.

Pour supprimer (ou limiter) ce risque de marché, le hedge fund va prendre une position longue (acheteuse) sur l’action sélectionnée et une position courte (short/vendeuse) sur l’indice boursier. On dit qu’il se couvre contre le marché, qu’il se hedge en anglais.

Ainsi le hedge fund gagnera la différence de performance entre l’action choisie et le marché même si les 2 ont baissé.

Exemple simplifiée :

Le gérant du hedge fund souhaite investir dans EADS car il est particulièrement positif sur l’avenir de l’aéronautique. Le hedge fund va investir 100 k€ à l’achat dans EADS et va shorter (vendre à découvert) 100 k€ sur le CAC 40.

Cas de la hausse du CAC 40 :
Le CAC 40 monte de 15 % et l’action EADS de 25 %.

Le hedge fund va donc gagner 25 % * 100 k€ = 25 k€ sur EADS car il était long.
Et perdre 15 % * 100 k€ = 15 k€ sur le CAC 40 car il était short (il aurait gagné de l’argent si le CAC avait baissé).
Le résultat est donc un gain de 25 – 15 = 10 k€ pour le hedge fund.

Dans ce cas là, la stratégie n’a pas beaucoup d’intérêt mais le hedge fund ne pouvait pas savoir que tout le marché allait être haussier. En effet, il aurait gagnée plus (25 k€) s’il avait tout investi sur EADS sans prendre une position baissière sur le marché. C’est dans le cas d’une baisse du marché que l’on comprend l’intérêt de la stratégie de couverture equity hedge.

Cas de la baisse de CAC 40 :

Le CAC 40 chute de 40 % et l’action EADS de seulement 15 %.

Le hedge fund va donc gagner 40 % * 100 k€ = 40 k€ sur la baisse du CAC 40 (il était short).
Et perdre 15 % * 100 k€ = 15 k€ sur la baisse d’EADS (il était long).

Le bénéfice de la transaction est donc de 40 – 15 = 25 k€ pour le hedge fund alors que l’action dans laquelle il a investi a baissée. EADS a en effet baissé mais moins que le CAC 40 et c’est ce qui explique les gains du hedge fund.
Si le hedge fund n’avait pas pris de position baissière sur le marché pour couvrir le risque de marché, il aurait perdu 15 % * 100 k€ = -15 % sur EADS.

Cet exemple a été volontairement simplifié. Dans la réalité le hedge fund utiliserait des produits dérivés qui lui procurerait un effet levier (donc un rendement (en %) plus important) et des paramètres supplémentaires entreraient en compte (Beta, greeks etc.).

Le hedge fund peut également faire l’inverse : prendre une position vendeuse sur une action car il pense qu’elle ne résistera pas et prendre une position acheteuse sur le marché pour gagner la différence.

L’intérêt de cette stratégie réside dans le fait que le hedge fund pense qu’une action va faire mieux (ou moins bien) que le marché (la moyenne) mais qu’il n’est pas capable d’anticiper comment évoluera le marché boursier dans son ensemble car il manque de visibilité. Il est également plus facile d’évaluer une entreprise que l’intégralité de l’économie.

Le

Une variante est le Pair Trading qui consiste à prendre une position longue sur un titre et une position courte sur un autre titre (et non plus sur le marché boursier).
Le hedge fund va anticiper qu’une entreprise aura de meilleures performances qu’une autre du même secteur.

Exemple :
Le hedge fund pense que Renault va avoir de meilleurs résultats que Peugeot. Il va donc acheter des actions Renault et vendre à découvert des actions Peugeot. Le principe est le même que pour l’exemple précédent sauf que la couverture se fait sur Peugeot et plus sur le CAC 40.

Même si les résultats des 2 entreprises sont mauvais dans l’absolu, le hedge fund gagnera de l’argent sur la différence (spread) entre la performance de l’action Renault et la performance de l’action Peugeot.

Conclusion

Les hedges funds avec une stratégie Long Short Equity () sont très répandus car c’est une stratégie simple qui permet d’investir dans la plupart des sous-jacents et d’éliminer le risque de marché.

La performance moyenne des fonds Long Short Equity est supérieure à celle des principaux indices boursiers (Dow Jones, SP 500, CAC 40) et la volatilité est moindre grâce aux positions short prisent sur l’ensemble de la bourse.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *