Qu’est ce que le crowdfunding ? Faut-il y investir ?

Qu’est ce que le crowdfunding ? Ou financement participatif ?

Le crowdfunding est la contraction de « crowd » (la foule) et de « funding » (financement), cela signifie donc le financement par la foule.

C’est un mécanisme qui permet de collecter des fonds, généralement de petits montants, auprès d’un public très large. Le crowdfunding est souvent lié à des projets facilement compréhensibles par le grand public : financement de l’album musical d’un artiste, d’un film, d’un projet innovant etc.
Le crowdfunding s’est démocratisé ces dernières année avec l’apparition de nombreuses plateformes internet : My Major Company pour les musiciens, KickStarter pour les entrepreneurs etc.
Le crowdfunding diffère des méthodes de financement traditionnelle et intègre souvent une dimension affective, le public veut aider financièrement un artiste ou une idée et n’attend pas toujours un retour sur investissement.

Continuer la lecture de Qu’est ce que le crowdfunding ? Faut-il y investir ?

Les manipulations boursières (chasse aux stops loss, rumeurs, HFT)

« Le cours de cette action est manipulé », voilà un refrain que nous entendons souvent à tort et à travers.

Il existe plusieurs méthodes pour manipuler les marchés boursiers (chasse aux stops loss, rumeurs, spoofing, layering), la plupart sont illégales mais certaines sont plus difficiles à repérer que d’autres.

La liquidité est un facteur important, une action peu liquide sera plus facilement manipulable qu’une action du CAC 40.
N’importe qui peut manipuler le cours d’une action (mais pas n’importe laquelle), cela peut être fait par un trader particulier ou par un trader professionnel travaillant pour un hedge fund, un courtier ou une banque d’investissement. Cependant, il faut garder à l’esprit qu’une banque d’investissement s’adonnant à ce type de pratique a largement plus à perdre qu’un trader particulier.

Une banque d’investissement ou un courtier qui se fait prendre pour manipulation de marché risque une amende mais également de perdre la confiance de ses clients (cela semble bête mais c’est primordial dans ce milieu) et surtout, le régulateur peut lui interdire tout simplement de traiter sur le marché qui a été la cible de la manipulation boursière, ce qui a des conséquences dévastatrices. C’est un peu comme retirer son permis de conduire à un taxi.
Un particulier risque « seulement » une amende proportionnelle à l’ampleur de la manipulation.

Continuer la lecture de Les manipulations boursières (chasse aux stops loss, rumeurs, HFT)

Liste des sites d’options binaires non autorisés par l’AMF

L’Autorité des Marchés Financiers et et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) publient régulièrement une liste des sites internet proposant du trading sur options binaires sans y être autorisés.

L’AMF a pour mission de protéger les investisseurs particuliers et de les informer des risques encourus en investissant sur des produits qui peuvent s’avérer dangereux.
Les options binaires, également appelées options digitales (ou Digit) sont très populaire car leur fonctionnement parait simple à comprendre.

Ne vous inscrivez pas chez un courtier d’options binaires si vous ne comprenez pas parfaitement les caractéristiques de ces produits dérivés ou si cet intermédiaire financier n’est pas autorisé par l’AMF. On rencontre souvent des publicités pour les options binaires qui font miroiter des gains importants : « Devenez trader facilement et rapidement », « Gagnez 500€/jour sans travailler avec les options binaires » et on peut lire des inepties sur certains sites comme « L’avantage des options binaires, c’est que vous n’avez pas besoin de vous y connaître contrairement aux autres formes de trading et d’investissement ».

En plus d’être très risqué, beaucoup de sites internet proposent du trading d’options binaires sans respecter les règles de l’AMF et certains sites sont tout simplement de pures escroqueries. Il existe de nombreux témoignages de personnages ayant perdu de l’argent chez ce type de broker, ou « pire » ayant en théorie gagné de l’argent et n’ayant jamais pu le récupérer car le courtier bloquait le transaction.
Ne vous inscrivez donc pas aux sites de trading qui figurent sur la liste noire ci-dessous.

Continuer la lecture de Liste des sites d’options binaires non autorisés par l’AMF

Liste des sites Forex non autorisés par l’AMF

L’AMF a pour mission de protéger les investisseurs particuliers et de les informer des risques encourus.
L’Autorité des Marchés Financiers et et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) publient régulièrement une liste des sites internet proposant du trading sur Forex sans y être autorisés.

Avant d’investir des sommes potentiellement importante sur le marchés des devises (Forex), vérifiez que votre intermédiaire financier est bien autorisé par l’AMF et qu’il ne figure par sur la liste noire ci-dessous. Les sites en question ne suivent pas les contraintes réglementaires de l’AMF et certains sont simplement de pure escroquerie.

Continuer la lecture de Liste des sites Forex non autorisés par l’AMF

Conséquences de la fin du cours plancher EUR/CHF

Le jeudi 15 janvier 2015 a été une journée particulièrement mouvementée sur le marché des devises, le forex.

Vers 10h30, la Banque Nationale Suisse (BNS) a annoncé la fin du cours plancher entre l’euro et le franc suisse qui était en place depuis le 6 septembre 2011.
Depuis plus de 3 ans, la paire EUR/CHF n’était pas passée sous les 1,2 CHF pour 1 euro.
Suite a cette annonce surprise, le cours de l’euro a chuté de près de 15% par rapport au franc suisse en quelques secondes. Les transactions ont même été interrompues chez de nombreux brokers forex pendant quasiment 1 heure.
Les brokers n’ayant pu déboucler les positions de leurs clients, plusieurs se retrouve en situation de faillite.
Alpari UK et ExcelMarkets ont fait faillite alors que FXCM doit près de 225 millions de dollars à ses clients.
La fin du cours plancher aura également un impact non négligeable sur l’économie suisse dont la balance commerciale excédentaire était protégée par cet amarrage à l’euro et sur les particuliers et sociétés qui ont pris des emprunts libellés en francs suisse.

Graphique du cours EUR/CHF
Graphique du cours EUR/CHF

Continuer la lecture de Conséquences de la fin du cours plancher EUR/CHF

Pourquoi les fonds d’investissements font moins bien que le marché

Les fonds d’investissements sont un support répandu pour investir de manière passive sans se soucier des actions/obligations à sélectionner mais les performances ne sont pas toujours au rendez-vous. En effet, la plupart des fonds d’investissements sous performent le marché à long terme.

Ces contre performances s’expliquent par plusieurs raisons dont la taille du fonds, les contraintes réglementaires et de gestion.

L’objectif du particulier qui investit dans des OPCVM est simple, déléguer la gestion quotidienne à des gérants qui sont théoriquement plus compétents que lui. Cependant le choix initial du fonds d’investissement est très important car tous ne se valent pas loin de là.

Il existe plusieurs types de fonds d’investissements également appelés OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) en France :

  • les SICAV (Société d’Investissement à Capital Variable)
  • les FCP (Fonds Commun de Placement)

La différence entre les SICAV et les FCP réside essentiellement dans la structure de la société qui gère le fonds.
On peut investir directement dans les OPVCM grâce à un compte tires mais on les retrouve également souvent à travers les fameuses UC (Unités de Compte) des assurances vies.

Continuer la lecture de Pourquoi les fonds d’investissements font moins bien que le marché

Les automates de trading affolent la Bourse de New York

Les algorithmes de trading de Knight Capital ont rendu fou Wall Street mercredi 1er août entre 9h30 et 10h15. 148 sociétés ont été victimes de variations brutales plongeant dans le chaos la bourse de New York.
Les automates de trading de Knight Capital ont fonctionné de manière totalement irrationnelle faisant perdre au moins 440 millions à la maison de courtage.

Durant 45 minutes, les cotations de 148 sociétés sont devenues totalement irrationnelles, certaines actions comme Dole Food s’envolaient alors que d’autres comme Harley-Davidson plongeaient. Les actions de Wizzard Software Corporation sont même passées de 3.50 $ à 14.76 $ en quelques minutes.

Le coupable : Knight Capital

Il a fallu plusieurs heures pour comprendre ce qui s’était passé et identifier le coupable : Knight Capital et ses algorithmes de trading.
Knight Capital est une société américaine employant 1500 personnes, spécialisée dans le market-making et le trading électronique et faisant un chiffre d’affaires de 1,4 milliards de dollars.
Les algorithmes de Knight Capital achètent et revendent en permanence des actions pour assurer la liquidité du marché.

Continuer la lecture de Les automates de trading affolent la Bourse de New York

L’AMF condamne le courtier Oddo à 100 000 euros d’amende

L’AMF (Autorité des Marchés Financiers) a condamnée Oddo & Compagnie à 100.000 euros d’amende pour ne pas avoir déclaré entre février 2009 et 2011 les transactions qu’il avait effectuées sur les plates-formes alternatives Turquoise, Bats et Chi-X.

Le courtier avait omis de déclarer les transactions portant sur 27 valeurs du CAC 40. Ce « manquement commis par la société Oddo revêt une gravité certaine » pour l’AMF, pour qui «la transmission exhaustive des déclarations de transactions conditionne la capacité du régulateur à mener sa mission de surveillance des marchés et de suivi des intermédiaires», elles « constituent un outil indispensable à la détection des abus de marché ».

« Même en admettant qu’il n’ait pas été commis délibérément, ce manquement a conduit la société Oddo à ne pas déclarer, entre le 15 février 2009 et le 10 février 2011, (…) l’intégralité des transactions portant sur les 27 valeurs objet de l’enquête effectuées sur les plateformes CHI-X, BATS et Turquoise, soit un total de 787.760 transactions représentant un montant global de 1,88 milliard d’euros à la vente et de 2,34 milliards d’euros à l’achat ».

Continuer la lecture de L’AMF condamne le courtier Oddo à 100 000 euros d’amende