Retour d’expérience sur le CFA (Chartered Financial Analyst)

Le (Chartered Finacial Analyst) est une certification de finance reconnue mondialement et délivrée par l’Institut CFA.
Il se compose de 3 niveaux. Pour obtenir un niveau il faut réussir l’examen correspondant avec plus de 70% de bonnes réponses.

Le CFA est particulièrement orienté vers l’ mais les sujets abordés sont assez variés et touchent la finance en général.

Le contenu du CFA (Chartered Financial Analyst)

Les sujets du CFA sont :

  • L’éthique et les standards professionnels (Ethical and Professional Standards)
  • Méthodes de calcul quantitatives (Quantitative Methods)
  • Economie (Economics)
  • Information et analyse financière (Financial Reporting and Analysis)
  • Finance d’entreprise (Corporate Finance)
  • Gestion de portefeuille (Portfolio Management)
  • Investissements en actions (Equity Investments)
  • Investissements à taux fixe (Fixed Income)
  • (Derivatives)
  • Investissements alternatifs (Alternative Investments)

La pondération de ces différents sujets change d’une année sur l’autre et en fonction des niveaux.

Les 2 sujets les plus importants restent l’éthique et l’analyse financière.
L’éthique est une section à ne surtout pas négliger, il ne faut pas croire que votre bon sens suffira à répondre à plus de 70% des questions correctement. Les questions d’éthique sont généralement des mises en situation plus ou moins complexes où il faut identifier lequel des acteurs a fauté et quelle(s) règle(s) du code d’éthique du CFA il a enfreint.

La structure des examens

Le niveau 1 du CFA consiste en 240 questions de type QCM.

L’examen est divisé en 2 parties de 3 heures : 120 questions le matin, 120 l’après-midi. Vous avez donc en moyenne 90 secondes pour répondre à chaque question. C’est largement suffisant pour certaines, insuffisant pour d’autres, la gestion du temps est donc un point important pour réussir le CFA.

Le niveau 2 du CFA se décompose en 20 exercices avec 6 questions par exercice. Le sujet de chaque exercice fait entre 1 et 2,5 pages, les questions sont toujours de type QCM sans points négatifs.

Le niveau 3 du CFA est différent des 2 premiers puisque certaines questions nécessitent des réponses rédigées, en anglais évidemment, puisque l’intégralité des examens sont dans la langue de Shakespeare.

Pour chaque examen, les notions abordées lors des niveaux précédents sont considérées comme acquises.
Prise séparément, aucune notion n’est très compliquée mais il y a une grande quantité d’information à intégrer. Cela dépend également du background financier de chacun.

La préparation du CFA

La préparation du CFA est très chronophage et demande un investissement important en terme de temps. Le CFA Institute estime le temps de préparation à environ 300 heures pour chaque niveau. Cela dépend évidemment de chacun mais je pense que c’est une bonne estimation.
Ne pas oublier que l’intégralité des livres de préparation aux CFA (Curriculum ou Schweser) sont en anglais. On a beau être à l’aise en anglais, lire 6000 pages de cours en anglais demandera plus de temps à un francophone qu’à un anglophone.
Personnellement, je m’étais organisé pour travailler 2h30 par jour pendant 4 mois pour le niveau 1.
Il est plutôt conseillé d’organiser ses révisions sur 6 mois (voire plus). Je travaillais dans les transports et chez moi. Lorsque je n’arrivais pas à dégager assez de temps, je rattrapais le week-end.
Ce n’est pas évident de travailler 2h30 supplémentaires chaque jour pendant 4 mois lorsqu’on a un travail prenant et d’autres activités.

J’ai commencé par travailler avec les livres du Curriculum mais je les ai trouvés trop denses. J’ai alors utilisé les livres de préparation Kaplan Schweser qui sont censés être des « résumés », 7 livres de 300 pages quand même.
Il y a un livre pour chaque section de l’examen (il y a parfois 2 sections dans un livre).

Chaque chapitre est décomposé en 3 parties :

  • Le cours
  • Un résumé du chapitre
  • Un petit test pour valider les connaissances vues dans le chapitre

Pour être honnête, après avoir parcouru l’intégralité des livres une première fois, je ne me souvenais plus du début.

Le dernier mois, je n’ai fait que relire les résumés de chapitre et faire des exams blancs.
J’utilisais également les questions et mini-tests des livres Curriculum du CFA. Lorsqu’il y avait une notion qui m’échappait, je la revoyais dans les livres Schweser.

Pour la partie Ethique, j’ai utilisé les livres du Curriculum car je trouvais les questions légèrement différentes de celles proposées dans les livres Schweser. Et effectivement la partie Ethique des livres du Curriculum se rapproche davantage des questions posées lors des examens CFA.

On reproche aux livres Kaplan Schweser d’être des résumés et de ne pas aborder tous les points des livres du Curriculum. C’est indéniablement des résumés mais je n’ai pas vu de points manquants jusqu’à présents.

Quelques conseils pour passer l’examen du CFA

1) Entrainez-vous avec votre calculatrice
2 modèles de calculatrice sont autorisées pour l’examen du CFA : la Hewlett Packard 12C et la Texas Instrument BA II Plus. C’est cette dernière que j’ai utilisée et qui permet de gagner beaucoup de temps sur la partie Quantitative car elle permet de calculer très facilement des TRI, des flux de trésorerie, l’amortissement d’un prêt, la valeur actuelle d’une somme future, des annuités etc.
Une fois que vous avez saisi son fonctionnement, c’est un gain de temps considérable.

J’ai commencé mes révisions en faisant les calculs « à la main » et même avec beaucoup d’entrainement, cela prend du temps de calculer le montant qu’un salarié devra verser chaque mois ses 20 prochaines années sur son compte épargne s’il veut pouvoir retirer, une fois à la retraite, 1000€ par mois pendant 25 ans, que son épargne actuelle est de 90 000€ et qu’on anticipe un taux sans risque de 6%. Avec la calculatrice BA II Plus, cela ne prend que quelques secondes (une fois qu’on a bien compris ce type de question).

La Texas Instrument BA II Plus est moins chère (39€ environ) que la calculatrice HP 12 C (79€) sur Amazon :

Texas Instrument BA II Plus         Hewlett Packard HP 12C    
39 € 79 €

2) Inscrivez-vous à l’avance.
Plus vous vous inscrivez en avance, moins le prix d’inscription à un examen est cher. Le prix de l’inscription à un examen oscille entre 650$ et 1280$. Le mieux est donc de s’inscrire plus de 6 mois à l’avance, ce qui permet également de mieux organiser ses révisions.

3) Faites financer votre CFA par votre entreprise.
Si vous êtes salarié, demandez à votre entreprise de financer tout ou partie de l’examen ainsi que l’achat des livres de préparation. Certaines entreprises, proches de leurs salariés accordent même à ceux-ci une semaine de congés exceptionnels avant l’examen.

4) Passez l’exam blanc du CFA
Lors de votre inscription au CFA, vous avez la possibilité de vous inscrire à un examen blanc, 1 mois avant le véritable examen pour environ 50€. Je vous conseille fortement de le faire, le coût est minime et cela vous oblige à faire un examen blanc complet (2 fois 3 heures) dans des conditions plus proches de celles de l’examen que si vous étiez chez vous. Si vous êtes sur Paris, les examens blancs ont généralement lieu à Paris Dauphine. Dans tous les cas, s’entrainer avec les annales des précédents examens et avec les tests disponibles dans les livres Schweser est très important en vue de l’examen final.

5) Prévoyez un pull, au cas où, le jour de l’examen.
Les salles utilisées sont parfois très climatisées, on ne pense pas trop à cela en plein juin mais c’est un facteur de déconcentration.

6) N’oubliez pas votre pièce d’identité
, ni votre convocation, le jour de l’examen. Les surveillants sont stricts et j’ai vu plusieurs personnes se faire refouler. Il serait dommage d’avoir préparé cette examen pendant plusieurs mois et le rater pour si peu.

Intérêt du Chartered Financial Analyst (CFA)

Reconnaissance à l’étranger
Le CFA est une certification connue à l’étranger, ce qui n’est pas forcément le cas de certains diplômes français ou de beaucoup de « certifications » en finance. C’est un atout si vous souhaitez partir travailler à l’étranger dans la finance.
Si vous allez en Asie, vous vous rendrez compte qu’Il y a énormément de titulaire du CFA dans le secteur financier même si c’est d’abord un anglo-saxon.

Temps de préparation
Les 3 niveaux du CFA demande beaucoup de temps de préparation. Contrairement à un diplôme ou une formation classique avec des cours, on peut le faire à son rythme et organiser ses révisions tel que l’on le souhaite. C’est avant tout un travail personnel.

Il y a des formations qui proposent des cours du soir pour préparer le CFA, si vous n’êtes pas très rigoureux, cela peut être intéressant car cela vous impose une méthode et une rythme de travail.

Au vu du temps de travail nécessaire pour préparer le CFA, on peut se demander, si ce n’est pas plus valorisant de passer directement un master en finance au CNAM. Je n’ai pas encore d’avis définitif sur ce point.

Vous ne saurez jamais le pourcentage exact de bonnes réponses que vous avez obtenu. Pour éviter, une sorte de classement entre les détenteurs du CFA, le CFA Institute ne communique pas la note exacte aux candidats qui ont obtenu le CFA.
Vous savez uniquement, pour chaque chapitre si vous avez eu :

  • moins de 50% de bonnes réponses
  • entre 50% et 70%
  • plus de 70%

Intérêt personnel

Il est important d’être intéressé par la majorité des notions abordées dans la formation CFA.
Quelqu’un qui est uniquement intéressé par le de produits dérivés n’aura pas forcément d’attrait pour l’économie ou l’analyse des bilans financiers.

Préparer le CFA, vous force à parcourir de nombreux sujets liés à la finance et l’économie que vous n’auriez peut-être jamais rencontré autrement, c’est très enrichissant si le domaine vous passionne.

Il y a eu 2 phases à chaque préparation d’un niveau du CFA.
– Dans un premiers temps, je parcourais l’intégralité des livres de préparation Schweser et effectuait les tests à la fin de chaque chapitre. Cette partie était très intéressante car je découvrais de nouvelles notions de finance ou en approfondissait d’autres. Parfois on ignore même que quelque chose existe tant qu’on ne l’a pas rencontrée.

– Dans un second temps, je bachotais, relisais les cours, faisais des tests, corrigeais des tests, refaisais des exams blancs. Tout cela pour obtenir plus de 70% de bonnes réponses. Cette partie est là est plus rébarbative et beaucoup moins enrichissante mais c’est un passage obligé pour obtenir le CFA.

Une réflexion au sujet de « Retour d’expérience sur le CFA (Chartered Financial Analyst) »

  1. Merci pour ces conseils et ce retour pratique de ton passage du CFA.
    C’est beaucoup plus instructif et plus ‘humain » que les descriptions du contenu CFA que l’on peut lire habituellement.

    Je suis inscrits au niveau 1 pour la session de décembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *