Retour d’expérience sur le CFA (Chartered Financial Analyst)

Le CFA (Chartered Finacial Analyst) est une certification de finance reconnue mondialement et délivrée par l’Institut CFA.
Il se compose de 3 niveaux. Pour obtenir un niveau il faut réussir l’examen correspondant avec plus de 70% de bonnes réponses.

Le CFA est particulièrement orienté vers l’analyse financière mais les sujets abordés sont assez variés et touchent la finance en général.

Le contenu du CFA (Chartered Financial Analyst)

Les sujets du CFA sont :

  • L’éthique et les standards professionnels (Ethical and Professional Standards)
  • Méthodes de calcul quantitatives (Quantitative Methods)
  • Economie (Economics)
  • Information et analyse financière (Financial Reporting and Analysis)
  • Finance d’entreprise (Corporate Finance)
  • Gestion de portefeuille (Portfolio Management)
  • Investissements en actions (Equity Investments)
  • Investissements à taux fixe (Fixed Income)
  • Produits dérivés (Derivatives)
  • Investissements alternatifs (Alternative Investments)

William Beveridge, l’inventeur de la sécurité sociale

William Beveridge, son nom ne vous dit peut être rien mais il est l’un des inventeurs du concept de sécurité sociale en Angleterre.

Beveridge recommande la mise en place d’un système de sécurité sociale et d’un système de retraite afin de protéger l’Homme du besoin et du risque. Ses idées sont reprises par le premier ministre Anglais Lloyd George dans le National Insurance Act en 1911.
En 1942, en pleine 2ème guerre mondiale, il publie le « premier rapport Beveridge » qui présente ses réflexions pour mettre en place un système social facilitant la reconstruction et qui servira de base au gouvernement travailliste de l’après-guerre.

Les conseils du rapport Beveridge sont suivis pour compléter et mettre en place le

  • National Insurance Act qui accorde à tous les travailleurs et à leur famille une couverture contre le chômage et la maladie, des pensions pour les veuves et des allocations de retraite et de maternité.
  • National Health Service Act qui offre un accès gratuit aux soins et aux médicaments

Continuer la lecture de William Beveridge, l’inventeur de la sécurité sociale

Prix Nobel d’économie 2011 pour 2 chercheurs en macro-économie

Le prix Nobel d’économie 2011 a été décerné lundi aux Américains Thomas J. Sargent et Christopher A. Sims pour leurs travaux en macro-économie.

Les 2 chercheurs, âgés de 68 ans chacun, sont récompensés pour leurs travaux et recherches sur « la cause et l’effet en macro-économie ».

Ils ont développés des théories et méthodes faisant le lien de causalité entre les politiques économiques et les variables macro-économiques tel que l’inflation, le PIB, le chômage, l’emploi et les investissements.

« Une des tâches principales de la recherche en macro-économie consiste à comprendre comment chocs et changements systématiques de politique affectent les variables macroécononomiques à court et à long terme« , selon le comité Nobel.

« Les recherches de Sargent et Sims qui sont récompensées ont été indispensables à ce travail », souligne le comité pour justifier l’octroi de leur prix.

« Comment le PIB et l’inflation sont affectés par une augmentation temporaire des taux d’intérêt ou d’une baisse d’impôts? Que se passe-t-il si une banque centrale modifie de façon permanente son objectif d’inflation ou si un gouvernement modifie son objectif d’équilibre budgétaire? », tel est le type de questions auxquelles les 2 lauréats se sont attachés à répondre.